Trente mois en Haïti – 3eme partie

Croyez-moi, c’était pénible. Mais en retrospect, c’était une des meilleures décisions que nous ayons jamais prises. Nous avions sélectionné 16 entrepreneurs et leur avions formé dans la technologie et les affaires. Nous avions commandé des matériaux auprès de fournisseurs-Haïtiens locaux. Ces entrepreneurs avaient embauchés les maçons du groupe que nous avions formé. Supervisé par un ingénieur  du MTPTC selon les normes internationales,  Ces gens éventuellement  pouvaient  réparés une maison targuée en jaune dans une duree de quatre jours en moyenne  avec une équipe de quatre personnes. Le coût total était $ 2000  environ  par maison, Ce qui était moins cher que les  infâmes T-Shelters, ce qui a crée une solution permanente.  En outre, les murs réparés avaient une capacité resistante de 300 pour cent c’est a dire plus forts que les précédents.

the Army of MTPC Trained Engineers, heading out into the field

C’était une opération collossale. À un moment donné, nous avons eu 1000 maçons sur le terrain, avec des projets gérés par 16 entrepreneurs et 40 jeunes mais brillants ingénieurs du MTPTC. Une petite cohorte d’ingénieurs de Miyamoto a de nouveau été sollicitée et repartie dans le domaine de la gestion du contrôle de qualité. Finalement, nous avons embauché des ingénieurs Haïtiens qui devinrent des ingénieurs de Miyamoto. Gestionnaires de Miyamoto Guilaine Victor et Karyne Raymond, deux femmes Haïtiennes,ont effet essentiellement gérés tous ce personnel: les maçons, les fournisseurs et les entrepreneurs. Ces femmes laborieuses et sans fioritures a accomplir leurs tâches sont dotées  d’une grande intelligence. Recoivent et meritent un grand coup de chapeau de ma part. Le projet etait devenu une veritable machine opérationelle Haïtienne. Vers la fin, nous étions en train de réparer une étonnante quantite de maisons soit 1.000  par mois et ce dans plusieurs communautés.

Le Programme de reparation Maison Jaune (Yellow House)en partenariat avec de nombreuses organisations: PADF, l’UNOPS, l’USAID, l’OFDA et Office of Transition Initiatives (OTI), les Fonds Clinton Bush Haïti, Caterpillar, la Croix-Rouge Américaine, l’Union Européenne, l’Adoration Christian Centre et Chemonics International. Cette équipe a réparé 9902 maisons dans 16 collectivités différentes. En Novembre 2012, il y a eu un impact positif sur 14 952 ménages et 104 664 personnes.

Ces activités ont affectées des communautés entières. En outre, il a été estimé que plus de 40 000 maisons supplémentaires ont été volontairement réparés par leurs propriétaires eux-mêmes. Ces 16 petits entrepreneurs ne le sont plus aujourd’hui. En effet une entreprise que je connaissais est passée de deux personnes à une opération de 100 personnes. Leur activité a été soutenue et elle a fourni beaucoup d’emplois.

Au cours des 30 mois du projet, nous n’ avions perdu personne pour cause d’accidents, et personne n’avait été enlevé. C’etait presqu’un miracle, compte tenu des endroits dangereux où nous avions été, Ces zones les plus frappées par la pauvreté. Dans l’ensemble, cette opération visait en autres a se faire connaître comme l’un des programmes les plus réussis qui ait jamais été mis en œuvre en Haïti.

Retour à l’Hôtel Kinam, j’ai pu parler à chacun des 40 ingénieurs et les ai remerçié pour ce qu’ils avaient accompli. Je leur ai expliqué comment les gens étaient fiers d’eux et que le pays leur serait toujours reconnaissant.  J’ai dit: «Ne laissez pas ce pays. Vous êtes l’avenir, et vos concitoyens ont vraiment besoin de vous. Nous, de Miyamoto en tant que Société Haïtienne, serons ici aussi longtemps que nous pouvons ajouter de la valeur à la vie des gens. ”

C’était une nuit émotionnelle, heureuse et triste. Le travail avait été bien fait, mais je devais discontinuer ce grand programme.Toutes les personnes impliquées vont me manquer. Les secteurs d’investissement publics et commerciaux ont été forts en Haïti aujourd’hui. Nous avons travaillé sur des projets normales: immeubles de bureaux, écoles, hôpitaux, églises. Nous avons même installé de nouveaux appareils à haute technologie tells que: amortisseurs -sismiques et isolateurs dans certaines structures critiques Ici. Je pense que nous étions en train d’évoluer comme Haïti évolue.

J’adore cet pays et ses habitants.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *